Filmographie

Son travail de création est un acte individuel poétique et politique qu’elle a choisi de centrer sur les enjeux – politique, social et écologique – de la société d’aujourd’hui en faisant appel à l’émotion pour interpeller les publics.

Sa démarche artistique la conduit à imaginer et à mettre en œuvre des expérimentations artistiques et environnementales : expositions, installations, actions de sensibilisation, ateliers créatifs avec ses partenaires (entreprises, institutions, écoles …) et avec le public. Depuis 2012 elle poursuit un travail en résidence artistique de LAND ART sur le thème BIODIVERSITE SILENCIEUSE. Elle aborde la réalisation de documentaires comme une possibilité nouvelle de création et a participé aux ateliers de Varan Caraïbe de Réalisation en 2012 et Essais radio cinématographiques en 2013.

Mauvais genre ( documentaire , court métrage, 2012)

Je m’appelle Guy. Ce prénom de genre opposé à mon sexe féminin m’a été donné par mon père. J’ai eu besoin de retourner dans mes souvenirs et de rencontrer des gens comme moi pour comprendre pourquoi ce prénom est un fardeau que je porte.

Sélection officielle du festival PRIX DE COURT 2013

Sélection festival Black Films de Montréal septembre 2013.

Diffusion : 37 représentations aux Antilles Guyane et à Paris.

(Mois du film documentaire Novembre 2012 : 6 projections ; MUSEE DU QUAI BRANLY Novembre 2012 – PARIS : 1 projection ; FEMI 2013 : 2 projections ; Association APCAG et la Ville du Moule – MARS 2013 : 4 projections ; FESTIVAL PRIX DE COURT 2013 Antilles –Guyane » : 12 représentations en Guadeloupe, 6 en Martinique et 6 en Guyane)

Projection et plateforme web CINEMAWON

Eclats de mémoire ( documentaire , court métrage, 2013)

Eclats de mémoire : Jane l’éloquente, Eva l’éternelle jeune fille, Lucina ou celle qui attend, 3 femmes nonagénaires atteintes de la maladie d’Alzheimer et pensionnaires d’un EHPAD. Je les ai rencontrées et elles m’ont offert d’émouvants et riches instants de vie, ramenée à l’expérience de l’instant présent : « alors l’esprit ne regarde ni en avant ni en arrière le présent seul est notre bonheur » (Goethe, Faust II)

Pour revoir la série documentaire

L’esclavage est Aboli mais il n’est pas mort ( installation vidéo, documentaire d’art, 2015) dans le cadre d’une Carte Blanche au musée Schœlcher- Guadeloupe 

– Court métrage 1 : Mary Prince , 13mn

Premier témoignage d’une esclave dans les colonies anglaises sur sa condition, écrit avant l’abolition de l’esclavage et publié à Londres en 1831. Elle raconte avec pudeur et retenue son incroyable odyssée à Victor Schœlcher abolitionniste français en 1840.

Nominé au 1ier festival caribéen de l’image – 2015- MEMORIAL ACT – GUADELOUPE

Festival CRI DE FEMMES 2016 – Guadeloupe – Paris -New Delhi
Pour voir Mary Prince – MDP : schoelcher
– Court métrage 2 : Esclavage moderne, 8mn

Des images fixes et animées de l’esclavage moderne ( des enfants, des femmes, des travailleurs ) mises en scène et montées sur une bande son originale de rap « Lumumba ».

Pour voir l’esclavage moderne

EN ATTENDANT LA MONTEE DES EAUX (film documentaire d’art dans le cadre d’une installation vidéo, 2015), 15 mn

En attendant la montée des eaux est une vidéo d’alerte . Elle place le visiteur dans la position du témoin de scènes métaphoriques d’une catastrophe annoncée par un étrange personnage …

Photos et installations de land art et de street art se lient pour créer un sentiment  d’inquiétude, car l’eau si paisible en apparence pourrait devenir une réelle menace.

La montée des eaux ( documentaire , 15’,court métrage, 2015)

L’île aux belles eaux où je suis née sert de décor à mon exploration du lien organique, intime et émotionnel qui nous relie à l’eau tout au long de la vie. Cette eau qui est mon refuge et ma source, pourra t’elle apaiser ma douleur de ne pas être mère, combler l’absence indicible, remplir le creux ?

Pour voir La montée des eaux